reeditions

france2

Cliquez sur l'illustration
 
(La Revue Littéraire, 2002)Pour remettre à l’honneur la prophétie en tant que genre littéraire, il faut déjà oser. Et puis cela réclame de trouver des sujets qui possèdent une solennité suffisante. On imagine mal par exemple un prophète se prononcer sur les résultats des élections. Ce serait plutôt l’affaire des devins et des charlatans et c’est pourquoi les politiciens s’y entendent aussi.